Les mediums à effets physiques

Damien
Notre point de vue

Dans la vie, toutes personnes qui ressentent à un degré, une influence quelconque des esprits est un un médium. Cette faculté est inhérente à l’homme, et qui par conséquent n’est pas un privilège exclusif. On peut dire à un certains moment que tout le monde, à peu de chose près est medium. Toutefois, dans l’usage, cette qualification ne s’applique que chez les gens où la faculté médianimique est nettement caractérisée, et se traduit par des effets patents d’une certaine intensité, ce qui dépend alors d’une organisation plus au moins sensitive. Les médiums à effets physiques sont spécialement aptes à produire des phénomènes matériels, tels que les mouvements des corps inertes, les bruits et autres. On peut classer les médiums à effets physiques en deux catégories : les médiums facultatifs et les médiums involontaires.

Les médiums facultatifs

  • Ils sont ceux qui ont conscience de leur pouvoir et qui produisent des phénomènes spirites par l’acte notamment de leur volonté. Cette faculté, bien qu’inhérente à l’espèce humaine, comme nous l’avons déjà dit, est loin d’exister chez tous les médiums au même degré. Mais s’il est peut de personnes chez lesquelles elle soit absolument nulle celles-ci sont aptes à produire les grands effets, tels que la suspension des corps graves dans l’espace, la transaction aérienne est surtout les apparitions, sont plus rares encore. En principe, les effets les plus simples sont ceux de la rotation d’un objet, ou dans sa substance même.
  • En évitant de donner une importance capitale à ses phénomènes, nous nous engageons à ne pas les négliger. Car celle-ci peuvent donner lieu à une observation très utiles et même aider à la certitude. Cependant, il est important de souligner que la faculté de produire des effets existe de temps en temps chez ceux qui ont les moyens les plus parfaits de la communication, comme l’écriture et la parole.

Régulièrement, la faculté diminue dans un sens à mesure qu’elle se développe dans un autre.

Les médiums involontaires

  • Ils sont encore appelés les médiums naturels. C’est ceux dont l’influence s’exerce à leur insu. Tout ce qui se passe autour d’eux n’est pas conçus, comme des faits extraordinaires, car ils n’ont aucune conscience de leur pouvoir. En général, ces sujets sont très dignes d’observation, conclusion, ils ne doivent être négligés sous aucun cas. Il faut à tous les prix, étudier les faits de se genre qui peuvent  venir à notre connaissance, ils se manifestent sur vous quelque soit votre âge, mais vous allez constater que cela se manifeste beaucoup plus sur les jeunes enfants.

Les inconvénients de la voyance sur le couple

Damien
Notre point de vue

Une femme qui va consulter un voyant pour des questions de couple, pour son mari, son fiancé, sa belle fille, sa belle mère, son beau fils… est habituel dans toutes les cultures du monde. La famille est le noyau social de base et tout le monde aspire à fonder et à vivre dans le meilleur foyer qui soit. Mais cette raison ne suffit pas pour que ceux qui se lancent dans la consultation d’un voyant soient accueillis par les autres membres de la société comme des personnes à part entière. En effet, il a souvent été néfaste pour un foyer lorsqu’il est dévoilé que l’un des conjoints va consulter un voyant, quelque soit les raisons de ce choix. La pratique ou l’utilisation de la voyance peut s’avérer dangereuse pour un couple et même pour les conjoints eux même.

 

La perte de la  personnalité

  • La recherche de ce qui va arriver dans notre vie, du passé ou des explications sur les situations que nous vivons ont pour origine le manque d’assurance et de confiance en soi. Ceux qui courent vers les voyants sont souvent des personnes indécises. Ils manifestent leur incapacité à prendre leur vie en main. Dans les couples en général, se sont les femmes qui vont le plus vers les voyants. Soit pour chercher à séduire le mari ou le fiancé, soit pour protéger un fils contre les « envoutements » de sa femme, etc.
  • La dépendance n’est pas en reste pour les adeptes de la voyance. Même pour des situations évidentes, » il faut consulter le voyant qui seul est à même de nous prédire l’avenir, de nous révéler ce qui est entrain de se passer dans la tête de notre conjoint… » Le besoin devient permanent et à chaque fois pressant lorsqu’on a des interrogations, on dirait une drogue qui nous consume à petit feu.

L’exclusion sociale

  • Le caractère mystique que revêt l’art divinatoire enveloppe tous ses adeptes. Les personnes dont on sait qu’ils consultent les voyants sont vu par les autres comme des personnes « mystiques, étranges ». Ils sont craints, évités et considérés même comme étant des « sorciers ». Le fait de savoir qu’ils ont un lien avec « le monde des esprits » est la cause des ruptures. C’est ainsi que de nombreux foyers se disloquent parce que l’on pense que madame envoûte son époux, qu’elle est stérile parce qu’elle a livré ses parties génitales aux devins…
  • On ne va pas chez un voyant comme on se rendrait à l’hôpital rencontrer un médecin, on ne prendrait par exemple pas une permission au boulot en donnant la raison selon laquelle on voudrait aller consulter! C’est souvent en secret que les voyants sont rencontrés. Cette raison suffit pour comprendre que malgré l’expansion de cette pratique, la voyance ne revêt pas pour la société une valeur positive.

 

Les formes de transes utilisés dans la voyance

Damien
Notre point de vue

Parfois comique, violente et bouillante, la transe est souvent manifestée par certains pratiquant des arts divinatoires.  L’état de transe correspond à une modification de l’état de conscience hors de l’éveil qui peut être provoqué ou stimulé. Attitude spontanée, elle fait suite à un état d’exaltation entrainant au paroxysme et transporte celui qui le vit hors de lui-même, hors du réel.  Certains voyants véreux la provoquent par des drogues aux pouvoirs hallucinogènes, dans le but d’impressionner ceux qui en sont témoins. La transe peut être profonde ou légère.

La transe légère

  • Les débutants qui souhaitent entre en transe doivent faire des exercices de relaxation, et doivent calmer leur esprit  en se concentrant sur la respiration consciente. En imaginant que vous  descendez une à une les marches d’une échelle dans le noir, inspirez lorsque vous amorcez la descente et expirez lorsque vous restez immobiles sur l’échelle. Cette procédure, vous devez la sentir consciemment et la répéter le plus longtemps possible. L’objectif est l’effet mental d’une chute intérieure de votre esprit.
  • Plus votre expérience de relaxation est considérable, plus l’entrée en transe est rapide. Pour y arriver, vous devez avoir une tranquillité mentale très profonde. Mais dès que vous avez des sensations fortes, arrêtez l’exercice. Vous aurez atteint l’état de transe légère lorsque que vous aurez la sensation que tout devient calme et que vous êtes dans un endroit beaucoup plus grand, avec des bourdonnements dans le corps.

La transe profonde

  • Cette transe fait suite à la pratique de la précédente, et ne peut être utilisée que par les médiums confirmés. Une fois la sensation mentale de la chute atteinte à l’aide d’une respiration consciente, vous pouvez déjà faire vos premier pas vers le détachement de votre corps astral.  Ce corps qui vous permet de visitez le monde parallèle, de voir ce que le commun des mortel ne peut voir, bref de voyager dans les méandres du passé, du présent et du futur des personnes que vous consultez.
  • La transe profonde présente plusieurs caractéristiques. La sensation d’un froid qui ne fait pas frissonner, accompagné d’une chaleur corporelle vous envahit d’abord. Ensuite vous avez la sensation que le temps va très lentement comme si l’on vous avait anesthésié. Puis vous vous séparez de votre corps avec l’impression que vous flottez tout seul dans l’univers. Enfin vous atteignez un état de paralysie totale de votre corps que vous avez conscience d’apercevoir mais que vous observez impuissamment. Ainsi commence le travail de l’extraction de votre corps astral.

Il faut dire que ce travail n’est pas un jeu et qu’à chaque fois on va plus loin encore dans la transe. Mais elle présente souvent à la longue, de graves conséquences mentales pour le sujet de la transe.

Les différents types d’espoir voyance

Damien
Notre point de vue

La  voyance dans son ensemble, est connue pour apporter de l’espoir à ses différents consultants. C’est d’ailleurs pour cette raison que plusieurs personnes y font de temps en temps recours. La vie à cette particularité qu’elle possède beaucoup d’aléas qui, une fois maitrisés contribuent à apporter bonheur  chance et surtout espoir aux consultants. Avec cette ruée de la population vers la voyance, le nombre de medium et de voyant ne cesse d’augmenter, et avec cela les différents types de voyance. Pour avoir plus de références sur les types de voyance, ils existent plusieurs comme la voyance gratuite, la voyance par téléphone, la voyance par la carte bleue, la voyance par tarot, la voyance directe  etc. Mais nous allons nous intéresser sur la voyance classique et sur la voyance directe qui sont connues comme les différents types d’espoir de voyance.

 

La voyance à type classique

  • C’est la voyance la plus connue, elle est la plus rependue et même la plus ancienne.la voyance classique est celle qui se déroule dans un salon ou dans un cabinet de voyance. Elle offre le plus souvent une grande intimité entre le consultant et le voyant. Cela offre l’opportunité au voyant d’utiliser ses techniques face à son client et lui donner en même temps les prédictions à l’issue du rendez-vous. Il faut dire que l’avantage de rencontrer le voyant personnellement permet de générer une certaine confiance et pourra peut-être rendre le client plus à l’aise et plus à même de se livrer afin d’aider le voyant.

 

La voyance dite directe

  • En général, elle est connue comme celle qui désigne le fait qu’on soit en relation directe et parfaite avec les voyantes. Vous avez les  possibilités, comme par téléphone, ou le face à face. Vous pouvez utiliser une webcam aussi. Même si cette dernière est celle qui est destinée aux personnes qui n’ont pas assez de temps, et ne peuvent pas se rendre pour une voyance classique non plus.
  • Et celle par téléphone permet de faire des échanges véritables avec le ou la medium. C’est au cours de votre conversation, que le medium pourra sentir vos émotions et de mieux cerner votre personnalité pour répondre plus précisément à vos questions. Vous pourrez orienter simplement la conversation vers ce qui vous intéresse le plus puisque rien ne sera figé.

Avec l’arrivée de la nouvelle technologie, le consultant peut facilement faire appel à un voyant par les différents moyens. Il ya plusieurs personnes qui privilégient encore la voyance dite directe afin d’avoir une réponse rapide et immédiate à leurs questionnements.

 

 

 

Les cauris dans la voyance africaine

Damien
Notre point de vue

Les cauris ou cypraea moneta  ont connus de multiples usages: monnaie d’échange, parure, grigri magique, rite de fécondité… Mais l’usage le plus reconnu des depuis des millénaires est celui de la lecture des évènements passés, présents et futurs. La pratique de la voyance aux cauris se caractérise par une universalité de son utilisation. Elle doit suivre des règles de fonctionnement particulières, nécessaires pour une lecture fiable.

 

Le fonctionnement de la voyance par les cauris

  • Pour la majeure partie des praticiens avouent avoir reçu le don par un rêve. Dans ce dernier, une forme floue présente une poignée de coquillages ombrés d’une étrange couleur rouge. La couleur rouge symbolise la lecture spirituelle et non visuelle. Dès lors que les coquillages qui sont présentés en rêves sont acceptés, l’individu est consacrés devin des cauris. Le jeteur de cauris peut lire les différentes formes que les cauris présenteront sur les questions portant sur l’amour, le travail, la santé, la vie sociale, la famille…..
  • Le choix des coquillages, lors d’une consultation ne se fait pas par le praticien. En effet, avant le début d’une consultation, le praticien présente au consultant un panier plein de cauris. C’est au consultant de faire lui-même le choix des cauris qui seront utilisés pour sa consultation. En fait, le consultant par ce geste transmet son énergie à l’esprit des cauris. Ce transfert est un moyen de parcourir sa vie passée, présente et futur; il permet aussi de trouver les solutions aux différents maux du consultant, car la voyance par les cauris est aussi utilisée par les guérisseurs africains.

Le principe de la lecture

  • Le principe de la lecture est assez basique et est le même chez tous les jeteurs de cauris. la scène se passe sur le sol, les intéressés sont assis sur le sol ou sur une natte. Après avoir sélectionné les cauris, le consultant les remet au voyant. Ce dernier, les prend dans ses deux mains, murmure la question sur laquelle s’interroge le consultant sur les cauris qu’il tient dans ses mains. Ceci fait, il referme les mains, secoue les cauris et les jette sur le sol.
  • Les jets peuvent se faire à plusieurs reprises selon la précision des réponses qui lui sont données par les figures. Par exemple, lorsque les coquillages se chevauchent et que la question posée porte sur l’amour, le devin peut prédire un mariage, une union ou une réconciliation. Si c’est le contraire, une séparation ou une discorde est envisageable.

 

 

 

 

La voyance entre déterminisme et libre arbitre

Damien
Notre point de vue

Dans la voyance, pourrait-on envisager des situations telles que: une fois informé des climats et des évènements que prévoient le voyant après une consultation, le consultant peut en toute connaissance de cause, faire reculer la part de déterminisme et choisir de vivre ou non certaines prédictions. Peut-il être à même d’exploiter certaines prédictions et en ignorer d’autres ou tout simplement  modifier leur exécution?

 

Le voyant et ses missions

  • Le voyant se doit  d’aider son consultant à se retrouver, d’être son révélateur. Avec humilité, il doit lire et assembler les phrases  et en donner le sens, ne pouvant créer  le potentiel qu’il ne fait que découvrir chez son consultant. Le voyant ne doit donc en aucun cas être considéré comme un magicien, capable de changer le court des évènements. Il joue en fait pour son consultant, le rôle de miroir par lequel ce dernier peut se lire, lire son passé, son présent et son futur. Comme dans un film pas encore publié et dont on peut encore modifier le scénario.
  • Sur le plan éthique, le voyant doit intensifier la conscience de soi en chaque personne qui vient le consulter. Il doit aider le consultant à faire les meilleurs choix de sa vie, faire savoir à chacun qu’il a un potentiel  à exploiter. Il doit être le guide qui aide à trouver un sens à tous les évènements qui paraissent parfois à la conscience humaine injuste et qui ne sont pourtant que le résultat d’un programme de vie ou d’évolution spirituelle choisie avant notre incarnation.

Déterminisme astral ou libre arbitre?

  • Selon les chamans, tout est issu de la même énergie primordiale de nos planètes et, animaux, plantes et humains sont en interrelation ce qui signifie que le mouvement des planètes peut faire résonnance sur nous.  Nous faisons donc résonnance avec elles avec nos propres émissions d’ondes énergétiques.
  • Prévenir certains évènements peut amener le consultant à agir en tout état de cause pour les éviter  ou les amplifier, ce qui n’aurait pas été le cas si ces évènements lui étaient arrivés brusquement. Dans cette mesure, les formes de voyance peuvent  aider à faire reculer la part de déterminisme fataliste qui semble se proférer à l’horizon.

Notre vie serait alors un mélange de prédestinée et de libre arbitre. Un peu comme si il nous était demandé de faire une chose d’une part et que d’autre part, il nous était laissé une marge de pouvoir: comment faire cette chose, comment, avec qui et dans quelles conditions.

La Sourate 72 du Coran et la voyance

Damien
Notre point de vue

La Sourate 72- verset 1 à 4 du Coran, dit que  les diseurs d’avenir et ceux qui vont vers eux sont parmi les injustes qui formeront le combustible de l’Enfer (Sourate 72- verset 1à 4)

 

Les Voyants sont des Djinns à éviter

  • Considérés comme des anges déchus, les djinns selon le coran sont de trois types: ceux qui volent dans les airs, ceux qui se transforment en animaux et ceux qui demeurent esprits et restent tapis à un endroit ou erre ici et là. En effet les djinns sont des mécréants qui portent plusieurs noms et leur principal objectif est d’égarer l’homme. Et quiconque les écoute et travaille pour eux est traité de chaytane humain (diable). Les djinns sont des compagnons de l’homme, a parlé le Prophète. Ils sont appelés Qarine, envoyé par Allah, ils sont une partie du test de l’homme dans cette vie. Ils encouragent les bas instincts de l’homme et essaient constamment de le détourner du droit Chemin.
  • L’homme n’a pas le pouvoir de contrôler les Djinns. En effet, tout contact avec eux s’opère par la pratique d’actes sacrilèges méprisés et interdits par la religion. Leur but est d’attirer le plus de gens vers le plus grand des péchés: l’adoration d’autres divinités. « Les anges descendent au milieu du nuage. Ils annoncent un évènement arrêté dans le ciel. Le diable se met alors aux écoutes et entend ce que disent les anges. Il en inspire les devins qui y mêlent cent mensonges de leur propre invention. » Il s’agit ici d’une version d’Al Boukhàri du Coran. Sans lésiner, la réligion musulmane interdit toute forme de voyance et des punitions sévères frappent tous les transgresseurs de cette loi divine.

La sentence divine de la Salât

  • Lorsqu’une personne consulte un voyant, le djinn du voyant prend les informations ayant trait à l’avenir du consulté. « La Salât de quiconque approche un diseur de bonne aventure et lui demande quoique ce soit, ne sera pas acceptée pendant quarante jours et quarante nuits. » La dureté de cette sentence se justifie par le fait que si un croyant va consulter un voyant qui lui dit la vérité, ce dernier finira par devenir un adepte à même de croire à tous les mensonges des Djinns. La sévérité de cette punition se justifie par le fait que c’est par le simple premier pas que l’on commence à croire à ces personnes.
  • L’individu ayant approché un devin se trouve dans l’obligation d’accomplir sa prière de Salât pendant quarante jours et quarante nuits sans rétribution de ses prières. Et s’il manque à une seule de ses salât, il commet un autre péché majeur (encore plus grave que le premier). Prier la Salât permet à celui qui dit la prière d’être dégagé de son péché  et d’obtenir la récompense de sa prière à la fin de sa pénitence. Les humains devraient faire attention, aux livres et documents qu’ils utilisent, à toute science qui prévoit ce qui va arriver. Au besoin, il est conseillé d’ajouter Incha Allah (si Dieu le souhaite). Car seul le tout puissant détient l’avenir.

 

La perception de la voyance chez les musulmans

Damien
Notre point de vue

La mention de voyance musulmane, de médium et de lecture des lignes de la main n’est pas faite dans les sources de l’islam. La religion islamique à travers son Coran pense que tous les pouvoirs ou perçus comme tels, sont par la volonté de Dieu. Par conséquent, la réponse à la place de la voyance dans l’islam réside dans l’authentification d’un tel pouvoir. Il peut être difficile d’acquérir la vérité sur la voyance dite musulmane, car il existe des interprétations d’ordre diverses. Le constat fait est qu’il existe des personnes qui dans leur milieux, ne manquent pas de tromper le commun des mortels avec  des illusions, la ruse et la représentation frauduleuse en prétendant avoir des connaissances et des pouvoirs qu’ils n’ont pas.

 

L’enseignement fait par l’islam

  • l’islam dans son ensemble, recommande à l’homme de tendre la main au Tout-puissant en cas de nécessité pour trouver de l’aide. Dans ce cas, lorsqu’on est musulman, avoir la foi dans des voyants ou dans leurs pouvoirs supposés ne peut que porter atteinte à ce que nous devrions faire en vertu de nos croyances. En fait, c’est l’investissement de la confiance dans autre chose que la volonté de Dieu qui pourrait très bien conduire sur un chemin sombre et égarer le musulman croyant.
  • D’après la religion islamique, tous les conseils de ces personnes peuvent être dangereux, car ils peuvent être des trompeurs.

Le risque que court le musulman

  • Lorsque l’esprit est confronté à certains problèmes, quelle que soit sa force, il peut facilement s’égarer et se laisser manipuler même si normalement, la personne ne se veut pas se laisser prendre par des telles pensées. Ainsi, toute sorte de plaisir qui pousserait à consulter la voyante exposerait l’individu à un danger potentiel et affaiblirait la foi d’un croyant dans certaine mesure.

La voyance : une idée répudiée par l’islam

Il n’est pas question de réfléchir sur deux angles, dans la logique musulmane, une voyante ne peut pas réellement vous aider.

  • Si on peut vraiment dire ce qui se passera dans l’avenir qu’on essaye de changer ce qui est censé se produire et qu’on y arrive alors, rien de ce qui a été prédit n’était juste.
  • Si une voyance est réelle, alors il n’y arien qu’on puisse faire pour changer le résultat. Il peut sembler attrayant de savoir que quelque chose doit se produire mais si tel était le cas, comment serait présent réel ? Pour chaque action, l’avenir devrait changer et en islam seul le divin sait combien de réactions engager pour s’approcher d’un résultat souhaité.

Quel que soit le cas, il n’y a pas de voyance musulmane. Pour essayer de voir l’avenir même pour le plaisir, peut être dangereux et doit être évité d’après les préceptes musulmans. Pour finir, il faut savoir que le créateur promet le succès à ceux qui le suivent comme une promesse et non comme une voyance du divin.

Recevoir les meilleures offres de voyance


Pour recevoir par email les meilleures offres de voyance telles que des offres de promotion ou une voyance par email gratuite, entrez votre adresse email.


Envoyer

Vos informations sont protégées.

Merci de nous avoir rejoint

Votre adresse email a été enregistrée avec succès.
Vous recevrez désormais toutes nos offres.


Ok!



Copyright © 2012-2013 - http://www.voyancediscount.biz - Tous droits réservés